Les délicieuses châtaignes des forêts

La châtaigne est un aliment très énergétique et nutritif, fruit du châtaignier des forêts. Grillée au feu, sa saveur automnale est un bonheur indescriptible !

Manger des châtaignes

Pour manger des châtaignes grillées dans les braises d’une cheminée, il faut disposer d’une poêle spéciale, à trous, que l’on peut également utiliser sur un feu de cuisinière.

On coupe au préalable légèrement les châtaignes le long de la lunule, la partie claire, pour éviter qu’elles n’éclatent à la cuisson.

Elles se dégustent seules, nature, mais aussi en accompagnement d’un plat habituelle ou d’une salade de saison avec un peu de lentilles vertes par exemple.

On peut aussi les cuire à l’eau (20 min à 30 min) ou au four (20 min à 200°C), après les avoir débarrassées de leur deux couches de peau.

Il faut pour cela les plonger trois minutes dans de l’eau à ébullition afin de les attendrir, puis les retirer à la main, éventuellement sous un filet d’eau froide.

On pourra alors les manger directement dans un plat ou bien en faire un velouté ou une soupe.

La farine de châtaigne est également très répandue pour sa finesse et son goût particulier. Elle permet de faire des plats ou gâteaux très consistants.

Il est conseillé de ne pas faire manger de châtaigne aux enfants de moins d’un an pour éviter les risques liés aux allergies, et de repousser cet âge à trois ans pour ceux dont l’un des parents ou frère ou sœur est allergique.

Les nutriments de la châtaigne

Le principal intérêt nutritif de la châtaigne est son grand apport énergétique. Ce fût d’ailleurs pendant longtemps un aliment indispensable pour passer l’hiver dans certaines régions du sud de la France.

Composé d’environ 40 % de glucides dont deux tiers d’amidon, elle se digère très bien et a l’avantage de libérer progressivement les sucres dans l’organisme. C’est un aliment particulièrement conseillé pour la prévention du diabète ou pour réguler le surpoids.

Ce fruit propose en outre un bon apport en matière grasses, avec surtout des acides gras insaturés.

Il faut remarquer également sa grande richesse en minéraux dont une grande teneur en potassium (484 mg pour 100 g) et des quantités intéressantes de magnésium, de calcium et de fer.

Notre organisme y puisera aussi du cuivre, du zinc, du sélénium ainsi que des vitamines du groupe B, de la vitamine C et de la vitamine E.

Ramasser des châtaignes

Les châtaignes se ramassent en forêt, directement au pied des châtaigniers. Elles tombent naturellement des arbres durant l’automne, et il faut bien sûr être précautionneux lors du ramassage parce que leur bogue est hérissé de piquants.

On en trouve dans presque toutes les forêts de feuillu de l’ouest et du sud de la France. Certaines forêts sont victimes de récoltes massives et peu respectueuses, ce qui peut engendrer des réglementations particulières. Cependant, la récolte parcimonieuse et à usage personnel est tolérée dans la grande majorité des domaines publics. Elle dépend évidemment du propriétaire pour les domaines privés.

Attention, il est impératif avant d’aller en forêt de se prémunir face au risque représenté par la présence de chasseurs.

La différence entre les marrons et les châtaignes

Les marrons que l’on mange sont issus d’une espèce particulière de châtaigniers destinés à la culture. Ils n’ont rien à voir avec le fruit des marronniers de nos parcs urbains, qui ne sont pas comestibles. À la différence des châtaignes sauvages, les marrons sont plus gros, ils sont présents seul dans leur écorce qui est aussi moins piquante.