Les bonnes proportions

Maison / Équilibre alimentaire / Les bonnes proportions
Les bonnes proportions

 

Une alimentation équilibrée doit d’abord et avant tout être organisée autour des fruits et des légumes. On y retrouve les nutriments indispensables dans des proportions idéales et organisés naturellement de manière à les assimiler correctement.

Les fruits sont idéals pour des repas intermédiaires, pour des collations de milieu de matinée ou d’après-midi. Ils sont aussi très bien le matin, et dans les moments liés à l’effort physique ou sportif. Vous trouverez des informations sur la page consacrée aux fruits, smoothies et barres énergétiques.

D’autre part, les légumes doivent être à la base de chaque repas du midi et du soir. Ils en constituent l’ossature, la matière principale.

Pour compléter les apports des légumes, notamment en minéraux et en protéines, mais aussi en certains glucides complexes, il est nécessaire de consommer régulièrement des quantités raisonnables de céréales (riz, sarrasin, etc.) de pseudo-céréales (quinoa) et de légumineuses (lentilles, haricots, etc.) Contrairement à ce que l’on voit trop souvent, les légumes ne doivent pas servir « d’accompagnement » aux céréales et légumineuses, mais c’est en quelque sorte l’inverse qui doit primer.

Il est également nécessaire de prendre en compte certains végétaux qui apportent de bonnes quantités de matières grasses indispensables. Par exemple il y a l’avocat, mais également les olives, les noix, les noix de cajou, les graines de chanvre, de lin, de chia ou des préparations comme le tahini (sauce sésame), etc. Vous trouverez des informations sur la page consacrée aux matières grasses.

En complément, les champignons (sous forme de levure maltée par exemple), les épices et les algues (fraîches ou sèches) ont de nombreux avantages, tant gustatifs que nutritifs. C’est également le cas de la chlorella (une microalgue) et de la spiruline (qui à proprement parler n’est pas une plante mais une cyanobactérie).

L’essentiel pour organiser ses repas est surtout de diversifier les sources. A l’exception de la vitamine B12 et de la vitamine D, l’ensemble des nutriments sont normalement présents dans les végétaux (marins ou terrestres), c’est ensuite l’organisme qui sélectionne et assimile ce dont il a réellement besoin.