Les vegans et la vitamine D en automne

Maison / Actualités / Les vegans et la vitamine D en automne
Les vegans et la vitamine D en automne

 

La vitamine D n’est pas à proprement parler une vitamine car elle peut être synthétisée par l’organisme. Cela se produit sur la peau à partir du rayonnement des UVB solaires.

C’est aux alentours du midi solaire que les UVB sont les plus présents par rapport aux UVA, c’est donc le meilleur moment pour s’exposer.

Dans le cas d’une personne à la peau blanche, une exposition d’1/4 d’heure par jour du visage et des avant-bras aux alentours du midi solaire est normalement suffisante.

Les personnes à la peau foncée ou bronzée ont besoin de temps d’exposition supérieurs, jusqu’à 4 fois plus (soit 1 heure) pour les personnes à la peau très noire.

Le temps d’exposition nécessaire est également supérieur avec l’âge, à partir de 50 ans.

Le problème dans un pays comme la France est qu’il est difficile, voire impossible dans certaines régions, d’avoir une exposition au soleil suffisante à partir de l’automne et durant l’hiver.

D’autant plus que le beau temps ne suffit pas : pour que les rayons solaires soient efficaces, il faut qu’ils correspondent au moins à un indice UV de 3.

A partir de l’automne, c’est assez rarement le cas.

[ On trouve les indices UV quotidiens et les prévisions sur le site de météo France, onglet au dessus des jours de la semaine dans la colonne à gauche de la carte]

Par exemple aujourd’hui mardi 20 octobre 2015, selon Météo France l’indice UV était de 1 à Paris, Lille ou Nantes et de 2 à Strasbourg, Brest ou Perpignan. Seuls les habitants de Bordeaux, Lyon ou encore Marseille avaient la chance d’avoir un indice UV de 3.

Selon les prévisions, les lyonnais ne pourront plus profiter suffisamment du soleil demain car l’indice devrait être de 2, puis de 1 seulement jeudi.

Les personnes qui se sont régulièrement exposées au soleil durant les beaux jours auront certainement encore quelques réserves à ce jour.

Mais beaucoup de personnes (vegan ou non) sont certainement déjà en déficit de vitamine D aujourd’hui.

Dans tous les cas, chaque vegan devrait se poser dès maintenant la question : pourrais-je assurer une exposition solaire suffisante durant les prochains mois ?

Dans le cas contraire, il est important de songer dès maintenant à un apport en vitamine D supplémentaire.

La peau des champignons produit comme la nôtre de la vitamine D lors de l’exposition au soleil (mais sous forme vitamine D2 ou ergocalciférol). Le problème est que la grande majorité des champignons disponibles dans le commerce n’ont pas eu suffisamment d’exposition au soleil et sont en fait très pauvres en vitamine D.

Il est donc plus fiable de se tourner vers des compléments en vitamine D.

Les compléments sont souvent disponibles sous la forme vitamine D3 (cholécalciférol), d’origine animale, produite à partir de lanoline, un sous-produit de la laine de mouton. Ils ne sont donc pas vegan.

Il est possible de trouver de la vitamine D3 vegan, car synthétisée à partir du lichen.

Les suppléments à base de vitamine D2 (produite à partir de champignons) constituent un apport satisfaisant dans la plupart des cas.

Attention !

Il faut savoir que le verre des fenêtres filtre les rayons UVB, une exposition à la lumière directe du soleil est donc nécessaire pour que la peau synthétise de la vitamine D.

A lire :

Faut-il préférer la vitamine D3 à la vitamine D2 ?

Quelle quantité de vitamine D en supplément faut-il consommer ?

En savoir plus :

La vitamine D ou calciférol agit comme une hormone dans l’organisme. Elle est impliquée dans de nombreuses fonctions, elle est essentielle pour la bonne santé des os et permet notamment de bien absorber le calcium et le phosphore et d’en réguler le taux sanguin.